Allo Contact !

+212 (0)6 61 90 89 40
Vous êtes ici : Accueil » Blog » Stérilisation chez le chat
boutique en-ligne pour chiens et chats à Agadir Maroc

"Stérilisation chez le chat"


Stérilisation chez le chat

  La stérilisation du chat est une opération chirurgicale qui consiste à rendre stérile un animal pour l’empêcher de se reproduire.

* Chez le mâle, elle est appelée castration et se caractérise par l’ablation des testicules. C’est une intervention bénigne sous anesthésie générale qui se déroule souvent en moins de 24h. La convalescence est rapide et dure entre 1 et 3 journées.

* Chez la femelle, la stérilisation consiste en l’ablation des ovaires (ovariectomie). C’est une opération plus lourde que celle du mâle, et 2 jours chez le vétérinaire, suivis d’une à deux semaines de convalescence seront peut-être nécessaires.

Beaucoup de propriétaires hésitent à faire stériliser leur animal, car ils n’en voient pas toujours l’intérêt. De plus, nombreux sont ceux qui considèrent cette opération comme une mutilation, un acte irréversible qui va rendre l’animal malheureux car diminué. Pourtant, en tant qu’animaux, les chats ne ressentent pas du tout les choses et les événements comme les humains.

La stérilisation procure de nombreux avantages :

* La limitation des portées indésirables qui contribuent à la surpopulation féline. Le maître est responsable de chaque chaton venu au monde. Il est difficile de tous les placer.

* La limitation des comportements gênants des mâles, qui ont tendance à griffer et uriner sur leur territoire pendant les chaleurs des femelles. La castration permettra d’éviter ce genre de comportements si elle est pratiquée avant que le chat n’atteigne sa puberté (c’est-à-dire vers l’âge de 7 mois). L’animal deviendra aussi plus affectueux envers son maître.

* L’arrêt des chaleurs chez les femelles, et d’un même coup, des comportements désagréables liés à cet état : miaulements intempestifs, frottements, fugues…

* La limitation de la mortalité féline car les animaux stérilisés n’éprouvent plus le besoin de chercher de partenaires, ce qui réduit considérablement leur périmètre d’action. On observe ainsi une forte diminution des risques de bagarres (morsures et griffures entre animaux qui évoluent souvent en abcès), d’accidents routiers, de parasitage (puces, tiques, aoûtats) et de contamination par des virus mortels (PIF, FIV, leucose, typhus etc.). De plus, les femelles ne subissent plus les variations hormonales incessantes dues à leurs périodes de chaleurs, ce qui contribuerait, selon de récentes études scientifiques, à rallonger leur espérance de vie.

C’est donc une opération que préconisent de nombreuses associations de défense des animaux. Elle leur confère une bonne qualité de vie tout en contribuant à limiter la surpopulation actuelle. Cependant, certains effets négatifs sont à signaler, notamment la prise de poids. Pour lutter contre ce phénomène, il suffit de réduire l’apport calorique du chat. Il convient également d’augmenter son activité physique par des jeux.

Pour les femelles, il existe une alternative à la stérilisation définitive. Il s’agit de la prise de pilules ou de piqûres contraceptives, qui bloque le cycle de reproduction et fait disparaître les chaleurs :

* la pilule, qui se présente sous la forme d’un comprimé à faire avaler, doit être donnée à raison d’une fois tous les 15 jours pour être efficace, ce qui peut se révéler contraignant à plusieurs titres pour les propriétaires.

* les piqûres quant à elles permettent de stériliser provisoirement une femelle sur de plus longues périodes. En général, leurs effets s’étalent sur 3 mois lors de la première injection, puis sur 5 mois si l’on poursuit régulièrement le même traitement. Etant incompatibles avec un état de gestation, elles doivent être administrées de préférence en dehors des périodes de chaleurs, sous peine de risques d’infections.

Dans les deux cas, piqûres et pilules devraient rester des solutions provisoires, réservées autant que possible aux personnes désireuses de faire de l’élevage ou d’obtenir une portée dans le futur. En effet, si la stérilisation médicamenteuse permet de stopper les chaleurs, elle provoquerait à long terme chez les femelles des troubles hormonaux pouvant dégénérer en cancers. Autant de risques à ne pas courir si l’animal n’est pas voué à avoir des petits.

Source : http://www.animal-services.com/fiches_conseils.php3?id=79

Discussion

  1. Marine Pado dit :

    Bonjour
    Nous concernant nous avons 2 minettes de 3 et 4 ans, jusqu’à présent je leur donner la pillule car n’ayant pas le budget pour les faire stériliser, grosse erreur!!!!!
    Je déconseille fortement aux proprietaires de chattes de leur donner la pilule, mes 2 chattes avaient des kystes aux ovaires et surtout l’une d’entre elles avaient une infection de l’utérus qui était du à la prise de pillule dc en plus de lui enlever les ovaires ils ont du lui enlever l’utérus dc opération encore plus lourde dc ca n’est pas agréable ni pour notre minette ni pour nous de la voir souffrir comme ça. Dc Déconseiller totalement la pillule.

  2. Elise Liron dit :

    Bonjour,
    je suis vétérinaire en France, je peux venir participer à vos chirurgies à l’occasion si vous voulez.
    Cordialement

    Elise Liron

  3. courjon emma dit :

    Bonjour,

    Nous sommes une Association de Protection des Animaux au Maroc constituée de bénévoles et nous recherchons effectivement des vétérinaires (bénévoles) que nous pouvons accueillir occasionnellement, pour stériliser des chats et des chiens.

    Vous pouvez nous contacter par mail directement : courjonmaroc@hotmail.fr pour en savoir plus, ou y laisser vos coordonnées afin que nous vous rappelions.

    Par avance, merci.

    Emma Courjon